Entreprendre avec créativité

Guy Laliberté (1988)

Crédit photo : Jean-François Leblanc

UN ARTISTE INSPIRÉ ET INSPIRANT

À l’époque de la création du Cirque du Soleil, les arts du cirque sont encore sous-représentés au Québec. Guy s’inspire de ses nombreux voyages aux quatre coins du monde pour créer un nouveau langage scénique universel et ainsi réinventer le cirque à sa manière. Les performances des acrobates, magnifiées par des costumes flamboyants et des mises en scène théâtrales, le tout se côtoyant dans un même espace créatif, surprennent et charment le public, et ce, sans les traditionnels animaux de cirque.

En moins d’une décennie, Guy Laliberté est parvenu à développer une signature créative singulière qui lui permet d’attirer les meilleurs talents du monde. Tourné vers le futur, il s’investit dans le développement créatif de jeunes artistes et concepteurs pour explorer les limites de leur propre créativité. Il collabore également avec des créateurs connus et reconnus, tels que Franco Dragone, Robert Lepage, Dominic Champagne, René-Richard Cyr et même le célèbre Sir George Martin.

Spectacle O à l’hôtel Bellagio de Las Vegas mis en scène par Franco Dragone (1998)
Crédit photo : Archives Cirque du Soleil

Affiche du spectacle O présenté
à Las Vegas (1998)
Crédit photo : Archives Cirque du Soleil

UN ENTREPRENEUR QUI REDÉFINIT LA
« BUSINESS DU SHOW BUSINESS »

Affiche de Mystère, premier spectacle
Permanent du Cirque du Soleil à Las Vegas (1993)
Crédit photo : Archives Cirque du Soleil

« On est capable de faire pousser une fleur dans le désert ». Tel est le leitmotiv de Guy lorsqu’il installe Mystère, le tout premier spectacle permanent du Cirque du Soleil, à Las Vegas. Un succès sans équivoque qui lui permet, en quelques années seulement, de devenir l’un des plus importants vendeurs de billets dans la capitale du divertissement.

Guy a toujours su s’entourer de gens audacieux et compétents qui lui permettent non seulement de réaliser ses projets les plus originaux, mais également d’avoir les moyens de ses ambitions. S’il a su réinventer l’art du cirque, il défie également les conventions du milieu des affaires. L’entrepreneur est tout aussi créatif que l’artiste et fait sa marque en tant que producteur ambitieux dans l’industrie du spectacle.

On ne se nourrit pas de la peur. Le plaisir d'être dans un contexte de risque a toujours été excitant pour moi.

Guy Laliberté

Dans les années 1990, le Cirque du Soleil perce les marchés de l’Europe et de l’Asie. La croissance de l’entreprise passe non seulement par la multiplication des tournées partout dans le monde, mais également par le développement de différents types de productions, dont les spectacles en arénas qui permettent au Cirque du Soleil de présenter ses productions douze mois par année en Amérique du Nord.

35 ans, 43 productions et 200 millions de spectateurs éblouis plus tard, Guy Laliberté a démontré que la créativité est l’une des plus grandes richesses du Québec et une matière première fertile et inépuisable qui nous fait rayonner à l’étranger.

extrait de l’entrevue de Guy Laliberté, cercle des grands entrepreneurs du québec