Son Legs

UN TREMPLIN POUR LA RELÈVE

Le Cirque du Soleil a permis la création de tout un écosystème d’entreprises québécoises. Pour des acrobates devenus entrepreneurs comme la troupe Les 7 doigts de la main, des fournisseurs de services comme Solotech, et des entreprises aux technologies innovantes comme Moment Factory, le Cirque du Soleil a été à la fois un formidable laboratoire pour la recherche créative et un tremplin pour le démarrage et la croissance d’entreprises.

Lancement de la campagne de financement Les 7 doigts de la main, 2018-2022.
de gauche à droite, De haut en bas : Nassib El-Husseini, Shana Carroll, Guy Laliberté, Sébastien Soldevila, Patrick Léonard, Isabelle Chassé, Samuel Tétreault et Gypsy Snider (2018)
Crédit photo : Ghyslain Lavoie

Guy Laliberté a également laissé sa marque dans le quartier Saint-Michel de Montréal, où le siège social international du Cirque du Soleil se situe fièrement depuis 1997. En plus de son influence locale, l’apport philanthropique de Guy est international. Par l’entremise du programme Cirque du Monde et de la Fondation One Drop, il a contribué à l’émancipation et au bien-être de dizaines de milliers de jeunes à travers le monde.

Siège social international du Cirque du Soleil

Crédit photo : archives Cirque du Soleil, Julie d’Amour-Léger

On a réalisé de grandes choses, mais on avait aussi la volonté d'être engagé socialement.

Guy Laliberté

Depuis 2015, Guy se consacre au développement de Lune Rouge, une entreprise qui contribue à la créativité, à l’innovation et à l’esprit entrepreneurial par la réalisation de différents projets dans les secteurs de la technologie, du divertissement, des arts et de l’immobilier. Si le chapiteau bleu et jaune et les acrobates ont laissé place aux nouvelles technologies, la motivation de Guy demeure la même : soutenir les jeunes talents québécois dans la concrétisation de leurs idées les plus ambitieuses et créatives.

extrait de l’entrevue de Guy Laliberté, cercle des grands entrepreneurs du québec